Meeting de saut en hauteur à Hirson

18.01.2020 – MEETING DE SAUT EN HAUTEUR À HIRSON

Deux semaines après ses magnifiques 2,27 m de Herzebrock-Clarholz, Loïc Gasch (US Yverdon) a remis le cap au nord, cette fois-ci en direction de Hirson dans le Nord de la France, où quelques passionnés de cette petite commune de 9000 habitants organisent depuis maintenant vingt-quatre ans un meeting de saut en hauteur en salle. L’affiche de l’édition 2020 montre que ce meeting est de plus en plus coté sur le plan européen, avec un joli quatuor comprenant l’Italien Marco Fassinotti (PB=2,35 m), l’Ukrainien Viktor Lonskiy (2,28 m), le jeune Lituanien Adrijus Glebauskas (2,28 m) et Loïc Gasch (2,27 m). Finalement les sauteurs de l’Est ne sont pas venus, tandis que le Turinois n’a pas semblé être en très grande forme en ce début de saison (trois échecs à 2,14 m). Avant d’entrer en lice, Loïc a pu encourager son compère Vivien Streit (US Yverdon). Admis dans le concours élite grâce aux forfaits cités, Vivien a dû entamer son concours à 2,02 m, une barre qu’il a parfaitement maîtrisée à son premier essai. Il a ensuite dû s’y reprendre à trois reprises pour franchir 2,06 m, alors qu’à 2,10 m ses trois tentatives n’ont pas été couronnées de succès. 2,10 m, c’est justement la hauteur initiale de Loïc Gasch. Cette formalité permet de constater une aisance similaire à celle vue il y a treize jours en Allemagne. Le champion suisse laisse ensuite Fassinotti s’emmêler les pinceaux à 2,14 m et revient sur le sautoir à 2,18 m, où ils ne sont plus que cinq à tenter cette hauteur. Le Brésilien Fernando Ferreira, le Français William Aubatin et Loïc Gasch franchissent aisément la barre au premier essai, tandis que l’autre Français Mathieu Tomassi doit s’y reprendre à trois fois. La bagarre est bien lancée et elle se déroule maintenant à 2,21 m, mais sans Gasch. En effet, le Nord-Vaudois a choisi de faire l’impasse et donc de laisser ses trois adversaires en découdre sans lui. Cette barre a été celle de l’écrémage car aucun des trois sauteurs n’est parvenu à la dompter. Voilà désormais le Suisse seul en lice à 2,24 m. Il n’a pas encore l’assurance d’avoir remporté le concours puisqu’il est, à ce moment-là, premier ex-æquo avec Ferreira et Aubatin. L’affaire devrait bientôt être dans le sac, mais elle n’est cependant pas réglée au premier essai. Un petit revers bien vite contrôlé avec une seconde tentative fort impressionnante, sous les vivats d’un public chaud-bouillant. La victoire définitivement en poche, Loïc choisit de ne pas tenter à nouveau 2,27 m et fait plutôt placer la barre directement à 2,30 m. On ne boude pas notre plaisir de dire que ceci est tout à fait exceptionnel. Comme à Herzebrock-Clarholz, ses tentatives sont très convaincantes – surtout le deuxième essai – mais l’obstacle se refuse encore une fois à lui. Ce n’est pas grave, l’essentiel est de voir Loïc dans une forme éclatante et heureux de sa prestation. Cette plénitude physique, liée à un relâchement plus marqué au moment de l’appel, devrait faire mouche une fois ou l’autre; et pas forcément et systématiquement à 2,30 m : un petit 2,28 m – comme le très grand Valeri Brumel – serait déjà un exploit fort retentissant.

RÉSULTATS

Loïc Gasch (US Yverdon) 2,24 m en hauteur
Vivien Streit (US Yverdon) 2,06 m en hauteur

Lien vers les résultats complets

Version imprimable de l’article (PDF)

Meilleures performances vaudoises 2020

Photo : LG Kreis Gütersloh 09

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *